Twitter Facebook Insta ABW Insta Looks Mail Vimeo perso vimeo abw Vimeo amelnews Accueil Amel Bent Les Looks d'Amel GIFS Galerie Photos Le Site

Samedi Sabatier avec Amel Bent

Ce mois-ci a été diffusée une interview d’Amel Bent sur MRadio dans une émission présentée par Patrick Sabatier.

Au début de l’interview, Patrick Sabatier évoque le début de sa carrière et comment elle a vécu cette nouvelle vie. Amel lui répond qu’ “Un être humain n’est pas conditionné à vivre la notoriété, ça laisse forcément des traces”. Pour elle ce métier était éphémère et elle devrait retourner un jour à sa vie d’avant. Elle dit : “J’ai commencé en étant persuadé que ca n’allait pas durer”. Aujourd’hui, elle ne se rappelle même plus ce que c’est de ne pas être Amel Bent et d’avoir une vie comme tout le monde, sans être sur le devant de la scène.

Elle parle ensuite du métier qu’elle aurait voulu faire, à savoir Profiler. Ca a commencé avec la série du même nom, et à force de se renseigner, elle s’est passionnée pour ce métier. “J’ai un instinct, je me trompe rarement sur les gens mais je peux aussi me tromper. Il y a l’instinct et il y a la science du comportement”. Elle explique savoir cerner les gens tout de suite, savoir si ils sont bons ou mauvais. Elle sait faire le tri dans sa vie et garder les bonnes personnes à ses côtés.

Patrick Sabatier revient également sur sa rencontre avec Johnny, en studio lors de l’enregistrement du titre “Et puis la Terre”, en faveur des sinistrés des séisme et tsunami de 2004 dans l’océan Indien. Puis il parle d’Aznavour, et demande “C’est le patron ?”. Elle répond : “Pour moi, c’est le mien, oui (…) C’est quelqu’un qui me bouleverse, je l’aime très fort”.

On apprend dans cette interview que “Je l’aime à mourir” est la chanson de son couple. Elle nous en dit plus sur leur rencontre et comment s’est déroulé le début de leur relation. Ce sont des moments rares, elle parle très peu de lui, de sa vie privée. On voit qu’elle se sent à l’aise dans cette émission pour se livrer à de telles confessions.

Plus tard, elle dit aussi avoir eu besoin de faire cette “Pause Vie” comme elle l’appelle. “C’est un métier qui nous dévore, on ne vit pas”. Elle voulait vivre LA vie. Et quand Patrick Sabatier lui demande si elle pourrait arrêter de chanter elle répond “J’ai voulu mais j’ai pas réussi, j’étais partie pour pas revenir” et d’enchaîner “La seule chose qui m’a manqué c’est le public, je ne peux pas m’en passer”.

L’animateur lui demande pourquoi avoir choisi les prénoms Sofia et Hana pour ses filles, elle répond qu’elle voulait des prénoms qui ont une histoire, qui soient intemporels et présents dans toutes les religions, toutes les cultures. Elle ajoute “J’ai tellement envie que mes filles soient des citoyennes du monde (…) Qu’elles aient une ouverture d’esprit incroyable”. Amel est remplie de belles valeurs et fait le maximum pour les transmettre à ses filles. Elle souhaite que ses filles soient à l’aise dans le futur, peu importe où elles se trouvent, peu importe avec qui.

C’est une interview pleine de sincérité et de sagesse. Tantôt l’émotion, tantôt le rire. On retrouve une Amel touchante qui se livre aussi bien sur sa vie privée que sur son métier, sa vie passée et celle d’aujourd’hui.

Pour écouter le podcast, c’est ici